Martigues

Me voilà arrivé à Martigues, je pèse désormais 1.880 kg et mesure 46cm

Je suis un peu perdu, mon environnement à changé, les infirmières, ma couveuse ... ça fait bcp de choses !

Maman te veille comme une louve ...

Pendant cette période là, notre vie de parent s'arrête, nous ne vivons, ne respirons que pour ce petit être si fragile. Depuis qu'Ange est arrivé sur Martigues je suis de 7h à 23h en Néonath (étage 7 !). rentrer à la maison pour quoi faire ? Dormir ? Le sommeil est léger et qd on se réveille on téléphone en Néonath pour prendre des nouvelles ... tu passeras le plus clair de ton temps sur moi, en peau à peau,dès que cela est possible ... j'ai besoin de te sentir contre moi ...

Le pousse-seringue derrière papa et toi qui te donne à manger en continu ... On est tous bien fatigués ...

Début mars : plus besoin de sonde pour te nourir ! Nous pouvons commencer par te donner le biberon et nous pouvons commencer à t'habiller !

Tu dors ds ton petit cocon ♥ Au fur et à mesuer les tuyaux disparaissent ...

Plus de lunettes pour t'aider à respirer, uniquement la voie centrale que tu as depuis ta naissance ... cette intraveineuse sert en cas d'urgence à t'injecter des médicaments pour relancer le coeur ...

Papa te protège ...

Premier biberon donné par maman !! Maman tire tjs son lait pour te le donner ... c'est obligatoire pour prendre des forces !

Premier biberon donné par papa ♥

Tu es si bien ...

Ma petite bouille d'amour !

Comme tu es beau tout habillé mon amour !

la sucette parait grande mais je vous assure qu'elle est la plus petite du marché !

Me voilà fin prêt ...JE PEUX ENFIN RENTRE A LA MAISON !!! Tu rentreras à la maison le 09 mars 2008.

Nous sommes le 14 février,
je respire sans CPAP et ai pris plein de forces.
Les médecins décident de me rapprocher de la maison de Papa et Maman, je suis transféré en ambulance de Nîmes à Martigues dans la matinée.
Je suis attendu comme le plus beau des cadeau de Saint Valentin par ma maman ♥

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •